Menu

L'histoire de notre atelier d'architecture depuis 1979

Depuis plus de 40 ans, notre atelier d’architecture d'Allauch est spécialisé en rénovation de bâtiments privés et publics. Gérée de père en fils, notre société familiale a su transmettre d'une génération à l'autre son expertise de la conception architecturale afin de conduire l’ensemble des étapes de vos chantiers de construction.

1979

1979 - Photo de famille

Je prête serment devant mes pairs, je suis le plus jeune de la promotion

Le 18 mai diplôme en poche, une semaine après, mon chef d’atelier de l’école d’architecture m’appelle et me propose un travail ponctuel, il me précise alors que ces quelques jours de vacances suffisent et hop au boulot, j’accepte la proposition. Je gratte pour eux pendant deux mois, projet de grosse villa. J’encaisse la rémunération de ce travail que je convertis en partie en billets d’avion destination St Domingues.

Lire la suite...

Là, nous essuierons avec mon épouse et mon fils un dur cyclone qui retardera le retour, je vous passe les péripéties. Là-bas, ce sont des amis architectes chez eux mais étudiants chez nous, j’avais pu rencontrer la profession exerçant dans des pays pauvres.

À peine remis de ce voyage, en octobre de cette même année, inscris à l’ordre des architectes, je prête serment devant mes pairs, je suis le plus jeune de la promotion. Je m’installe, je ne peux être salarié chez un autre : il me faut être complétement libre de tous les choix car je n’envisage pas mon activité autrement.

Deux pièces mises à la disposition par mes parents au rez-de-chaussée de la maison familiale me suffiront, une de 8 m2 et une de 18 m2. Pour parfaire l’installation, je dessine un logo à partir de mes initiales. Je le peins sur un morceau de panneau de bois et l’accroche sur la face interne du volet de bois, ce qui me permettra de signaler que je suis présent quand le volet est ouvert.

C’est ainsi que je démarre ma carrière professionnelle, seul dans mon cabinet.

1985

1985 - Plan de l'école maternelle

Je suis retenu pour le concours du groupe scolaire !

J’ai trente ans, déjà 6 ans de galère, seul à vouloir être simplement moi-même dans mon métier d’architecte. Je ne suis pas connu mais mon caractère est très fort, refusant soumission et compromission, oui appelons un chat un chat, je ne serai retenu à participer à un concours d’architecture public que grâce à une simple erreur d’homonymie que je ne sus que plusieurs années après.

Lire la suite...

J’ai alors saisi ma chance et travaillant comme un fou je ne pus que gagner et je construisais ainsi même beaucoup moins cher que le prévisionnel. Ce qui me valut une énorme punition, celle de ne plus pouvoir accéder à d’autres concours. Cependant, l’école a aujourd’hui plus de trente ans, elle est toujours gaillarde et les cris des petits, des moyens et des grands se répandent toujours dans les cours de récréation.

1999

1999 - Photo de l'équipe

Ils deviendront deux piliers pour le futur.

Mon fils et sa copine, qui deviendra son épouse quelques années après, me demandent de rejoindre notre activité.

Ils sont jeunes, à peine leurs BTS de comptabilité en poche, j’opte pour l’alternance, ils deviendront deux piliers pour le futur.

Lire la suite...

Lui sera maître d’œuvre, elle responsable du trésor.

Vingt ans aujourd’hui que nous travaillons ensemble, oui le temps passe.
Lui et moi formons un binôme efficace : moi la tête dans les nuages à concevoir le rêve de nos clients, lui les pieds sur terre et dans le béton pour le réaliser.

Cette façon de faire rassure la clientèle.
Il faut aussi penser que cette association familiale aura permis de passer les coups durs et ils sont nombreux dans ce métier. Les coudes serrés pour se battre dans un univers qui n’est pas celui des Bisounours, nous franchirons les obstacles rencontrés.

2000

2000 - Aquarelle Maison Glemin

Tu dessines bien

"Tu dessines bien" me dit-il en observant l’aquarelle que je réalise.

Nous sommes sur la plage de sable en vacances à l’île Maurice, un autre vacancier du groupe, que je connais à peine, me parle alors de son terrain en cours d’acquisition au sud de Paris et de son projet d’y construire sa maison. Je prends une autre feuille de mon carnet de croquis sur lequel j’effectuais une aquarelle de cette plage magnifique, c’est ce qui avait attiré les regards.

Lire la suite...

Je lui demande de me raconter le terrain et ensuite de me dire le rêve de sa maison.
Pendant qu’il répond à mes questions, je dessine une esquisse correspondant à ses desiderata, deux ans après la maison sera construite.

Ces gens furent très heureux dans cette grande demeure qui correspondait parfaitement à ce qu’ils souhaitaient, retirés des affaires. Ils purent jusqu’au bout profiter de leurs vies.

2004

2004 - Maison Caracco

Merci de nous avoir construit plus et mieux que ce que nous avions rêvé

… c’est le compliment le plus marquant que j’ai reçu, bien après avoir livré une habitation individuelle, issue de la transformation profonde d’une petite maison de famille alors en mauvais état.

Lire la suite...

La continuité de la nouvelle génération demandait un autre confort, la maison du père ne devait cependant pas disparaître, le couple qui effectuait ces travaux préparait sa nouvelle vie de retraités de la vie active. Quinze ans après, ils sont toujours émerveillés d’y vivre.

2005

2005 - L'île verte

Fais ce que tu as dans la tête

… c’est ce que le promoteur m’a dit.

Il aura fallu dix ans pour livrer un des premiers bâtiments d’habitation de 88 logements basse consommation énergétique. La remise en question des façons de voir et de faire de tous les acteurs, même parfois mineure, aura été un véritable parcours du combattant. Le changement est source de peurs, et pourtant nous avions raison. La ténacité de l’architecte est indispensable, il doit contre vents et marées garder le cap et toujours continuer à aller de l’avant.

Lire la suite...

Aujourd’hui, nous devons aller encore bien plus loin dans le cadre de la transition énergétique et des diminutions des rejets carbone dans l’atmosphère. Le combat contre l’inertie est plus que jamais obligatoire et je le mènerai encore longtemps je l’espère.

Top
Réglage des paramètres de cookies

Chers utilisateurs, ce site stocke les cookies sur votre ordinateur. Ils ont pour but d'améliorer l’expérience de votre site Web, tout en vous fournissant des services plus personnalisés.

Si vous souhaitez plus d’informations sur les cookies que nous utilisons, veuillez consulter notre Politique de confidentialité. En acceptant les cookies, vous consentez à leur utilisation. Vous pouvez également paramétrer ces derniers.

Si vous refusez, vos informations ne seront pas suivies, au moment de visiter ce site. Un seul cookie sera utilisé dans votre navigateur pour mémoriser votre préférence de ne pas être suivi.

  • Régler les paramètres
  • Accepter tous les cookies et continuer vers le site